Les Faiseurs d'Histoire

Plongez dans l'Archive! Ce grand recueil contenant l'Histoire de ceux qui ont forgé notre monde au travers des mythes qui nous entourent.
 
AccueilCalendrierGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 SCÉNARIO - ARC II "Hellsing" (en cours)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antares
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 25
Localisation : Partout

MessageSujet: SCÉNARIO - ARC II "Hellsing" (en cours)   Dim 27 Aoû - 23:54

ft. ...

ft. ...

「 ARC II – Hellsing 」

La fondation d’un Empire

Bien des années avant la naissance de Dracula, la Valachie était un pays isolé et peu peuplé, sous la coupe d’un Roi passionné, mais peu expérimenté dans l’art de gérer les habitants, les militaires et les cultures. Mais il faisait de son mieux, et pour ça, il avait le respect du peuple chrétien qu’ils étaient.
Vlad Dracul, premier du nom, reçu alors une curieuse visite en son modeste château. Une femme aux cheveux écarlates sembla tomber du ciel, amenant avec une elle une autre femme aux cheveux d’or. Chose étrange pour les gardes, mais pas pour le monarque qui reconnu en ces demoiselles les membres de la Guilde du Scorpion Écarlate, l’une des plus grandes guildes d’assassins au monde, dont le grand maître était un de ses plus proches amis.

Mais les dames ne venaient pas avec de bonnes nouvelles, hélas. Adam Higurashi, le Maître de la Guilde, avait été assassiné par l’attaque d’un forcené, laissant l’écarlate pour dernier membre en vie. Natsuna, la blonde, se retirait de la guilde pour une raison plus que compréhensible… Elle était enceinte, portant en elle l’enfant d’Adam qu’elle voulait cacher et protéger du monde cruel qu’était l’océan. Edell demanda au roi de prendre soin de Natsuna, de la garder à sa cour pour qu’elle soit en sécurité et que son enfant ait la chance d’une vie meilleure, puisque l’ère de la piraterie touchait à sa fin. Les choses n’étaient cependant pas aisées… Si Natsuna était prête à accepter n’importe quel rang dans la monarchie, Vlad refusait de la faire passer pour une simple courtisane ou une dame de la cour, vu l’importance qu’elle avait eu pour son ami et vu son rang.
Qui plus est, enceinte qu’elle était, ce serait d’autant plus suspicieux.
L’idée lui vint alors: puisqu’il n’avait pas encore eu d’épouse, il proposa à Natsuna de revêtir ce rôle pour qu’on la laisse en paix. Ses aptitudes d’ambassadrice seraient plus qu’utile pour lui, et un rang de Reine lui permettrait de s’épanouir et d’élever son enfant dans de meilleures conditions. Il jura ainsi de ne rien tenter contre elle, de respecter son deuil, et étant certain de ne pouvoir engendrer d’enfant, il promit en plus de prendre soin de celui qu’elle attendait, de le considérer comme le sien et de lui offrir le meilleur avenir possible.

Une nouvelle vie commença alors pour la Valachie qui vit l’arrivée d’une reine aussi belle que douce, qui aimait passer du temps en ville à rencontrer les habitants, apprendre à les connaître, les aider… ça oui, Natsuna les aidait comme elle pouvait. Ne serait-ce qu’en les aidant à tirer parti du sol pour certaines cultures, irriguer les champs, guérir les maladies… Quelques rescapés de la Guilde restaient à ses côtés pour aider les forces militaires à s’entraîner, à patrouiller, le médecin de l’île où elle vivait avait prit ses quartiers dans une maison de la ville qui devint un commerce d’apothicaire… Oui, on pouvait dire que le Pays commençait à devenir prospère.
Devant ce renouveau, Vlad décida d’ouvrir ses frontières au commerce pour enrichir le pays. Les cultures tournaient à plein régime, rares étaient ceux qui avaient faim, et si on les trouvait, on s’assurait de partager le repas avec eux. Les tisserands pouvaient se vanter de confectionner de ravissantes tenues, les artisans passaient de la bijouterie à l’armurerie… C’était parfait.
Vlad voyait Natsuna s’épanouir et prendre plaisir à ce rôle qu’elle n’avait pas choisi, comme si elle était née pour gouverner. Les deux se rapprochaient, ils appréciaient la compagnie de l’autre, passaient du temps ensemble et il n’était pas rare de voir le roi se mêler à la foule pour accompagner sa dame dans ses démarches. Certains gloussaient même en prétendant que le Roi était véritablement amoureux de sa Reine, vu les regards qu’il lui lançait et toutes les petites attentions qu’il lui portait.

Le peuple n’avait pas tort… Vlad avait bel et bien développé des sentiments pour cette dame qu’il avait accepté dans sa vie sans rien demander en retour qu’un petit coup de main pour aider les siens. Et quand, enfin, il trouva le courage de lui déclarer sa flamme, il eut le plus beau présent qu’un homme puisse rêver: un retour positif, un baiser romantique, et la promesse d’une vie ensemble. Elle avait fait son deuil, ils avaient fait un choix… Et ils étaient parents.

C’était au mois d’avril, par un temps radieux, qui l’enfant de Natsuna vint au monde. Un fils aux yeux bleus et au duvet brun… Dieux merci, il avait prit les cheveux du père de Natsuna! Il n’y aurait aucun doute sur la ‘paternité’ du Roi! Un monarque qui était aux anges, fier comme un paon à voir ce petit garçon s’agiter et gazouiller. L’héritier prit le nom de son père, devenant ainsi Vlad Dracul II.
Et cet enfant avait tout pour promettre au peuple un grand avenir. Il eu la chance de grandir entouré de parents aimants et de concepts très différents de ce que l’on rencontrait d’ordinaire. Si le père était Chrétien, la mère embrassait une autre religion plus ancienne et plus complexe, ce que le roi acceptait totalement. Ainsi, le prince grandissait bercé des contes d’Inori, ce monde au-delà des cieux portant anges, dieux et démons…

Le couple royal s’absenta en bateau pour un voyage d’affaire afin de conclure un accord de paix avec un pays lointain, laissant le prince seul avec son précepteur qui commençait à manquer à son devoir depuis le départ des monarques.
Quelques jours après, cependant, la nouvelle tomba. Le navire avait succombé à une violente tempête, emportant avec lui l’équipage au complet, le roi et sa reine… à onze ans, Vlad Dracul II devint orphelin, et abandonné par ceux qui devaient le former à l’art du règne. Il ne lui restait plus que les cuisiniers du palais et quelques servantes pour s’occuper de lui et veiller à ce qu’il ne manque de rien.
Mais comment pourrait-il un jour régner, s’il n’y avait plus personne pour veiller sur lui? Il n’y avait même pas de régent!
Un mois, deux mois… trois mois après le décès de ses parents, le prince sombra dans le désespoir. Il en arrivait à aller tout les jours dans la chapelle, prier Dieu de lui amener une aide quelconque pour reprendre le flambeau légué trop tôt par ses parents. Il suppliait, encore et encore, sans qu’une aide ne se profile…
Sans relâche, il priait, puis partait à sa chambre lire ces histoires que lui racontait sa mère pour l’endormir. Il y lisait que les dieux écoutaient les prières de ceux qui appelaient à l’aide… Et tenta alors l’impossible.
Il faisait nuit noire, lorsque le petit prince entra dans la chapelle avec une simple bougie pour éclairer son chemin. Il se présenta devant la croix du Christ et formula sa prière différemment. Que s’il y avait, dans ce Monde ou dans un autre, quelqu’un qui pouvait entendre ses mots et lui envoyer quelqu’un qui pourrait veiller sur lui et l’aider à agir pour le bien du peuple, qu’il tournerait sa foi vers celui qui viendrait à son secours.

Le Prince, l’Ange et les Dieux

Il ne fallut pas longtemps pour que le vœu du Prince soit exaucé. C’était dans un tourbillon de plumes blanches, rouges, noires et bleues que se dessinèrent les silhouettes de personnes qui n’avaient rien à voir avec ce qu’il avait l’habitude de voir. Elle se nommait Katelynn Saeglopur, il se nommait Hati Lowell. Elle avait les cheveux écarlate, il les avait noirs et bleus. Elle avait les yeux verts, il avait le regard d’acier. Et ils se présentèrent comme étant ses nouveaux gardiens. L’Ange et le Démon envoyés par les Dieux.
Si les prières de l’enfant avaient été entendues, il n’en demeurait pas moins sceptique sur les origines de ces étrangers. Ils disaient venir d’Inori, servant le Roi Divin leur ayant demandé de répondre à l’appel du Prince. La bonne blague! L’enfant se montra désobligeant, insolent, capricieux et parfois injuste envers eux, leur confiant de basses besognes et n’écoutant leur avis que lorsqu’il s’agissait de l’organisation pour le peuple.
Hati retrouva plusieurs fois Katelynn en pleurs, mais face au prince, elle n’en montra rien. Elle avait, selon elle, une mission et elle irait jusqu’au bout. Elle protégerait ce jeune roi.

L’occasion se présenta trois ans plus tard, de façon plus dramatique que ce qu’elle espérait. Alors qu’il était parti à cheval au travers des bois avec son maître d’écurie, le prince fut victime d’un malaise qui le plongea dans l’inconscience. La fièvre était intense, sa respiration difficile… Les médecins royaux disaient que si son état continuait à s’aggraver, au bout de trois jours, il rejoindrait très vite ses parents dans l’autre-monde. Chose que Katelynn n’entendait pas de cette oreille. Elle demeurait au chevet du prince à prier, murmurer des incantations d’une langue inconnue, pendant qu’Hati lui administrait quelques mixtures et potions pour soulager son mal. Lorsque vint le soir du troisième jour, Vlad ouvrit les yeux et vit Katelynn assise à côté de son lit, endormie en lui tenant la main. C’est là qu’il remarqua qu’avec ses cheveux tombants sur le côté, elle avait le dos lacéré et le bras gauche tordu. Il remarqua aussi des cernes et un signe de fatigue. Hati, également présent dans la pièce, lui expliqua que même s’il lui faisait un enfer de vie, Katelynn s’accrocherait car cette mission était la dernière qu’elle pouvait s’accorder vu son état. Une Ange ayant perdu la mobilité de ses ailes, son bras et sa réputation pour avoir sauvé la cité d’Aodhan, qui faisait son possible pour honorer ses serments et veiller sur ce prince… Une orpheline, comme lui, qui s’accrochait à ce qu’elle pensait être juste. Ils avaient beau ne pas êtres humains, ils avaient aussi besoin de repos, de se ressourcer.
Il lui expliqua aussi que son état venait d’une maladie respiratoire. Qu’il allait devoir apprendre à se contrôler, contrôler son stress, et être un peu plus attentifs à ce qu’on lui dit… Et que Katelynn a puisé dans sa magie… Pour le sauver lui. L’enfant protégé par un autre monde, qui s’est montré ingrat.

La crise passée, les choses commencèrent à changer, pour un mieux. Le travail se fit plus modéré, les tâches moins lourdes, l’ambiance au château se libérait et, chose suprême, Vlad demanda à rencontrer les Dieux pour qui travaillaient ses conseillers.




Les héritiers de Valachie
L’enfer sur Terre se nomme Turquie
Le retour du Prince
L’avènement de Dracula

Londres, 1868
Le fils innocent

[EPISODE 1]L’Ordre des Chevaliers Protestants
[EPISODE 2]Premiers tremblements
[EPISODE 3]Carnaval sanglant au Brésil
[EPISODE 3.5]Petit sœur
[EPISODE 3.5]Afang, quand ressurgit le passé et la famille
[EPISODE 4]Chant de guerre
[EPISODE 5]La troisième Guerre Mondiale
[EPISODE 6&7]Draculina
[EPISODE 8]Niveau de restriction: zéro
[EPISODE 8&9]Un retour inattendu
[EPISODE 9]Ceux qui abandonnent l’humanité par faiblesse
[EPISODE 9]Un demi siècle de rancoeur
[EPISODE 10]Chiens de guerre
[EPISODE 10]Victoire amère

Nouvelle génération
Deux ans plus tard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historymaker.forumactif.com
 
SCÉNARIO - ARC II "Hellsing" (en cours)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Premier scénario de court métrage
» En cours: Hotchkiss H35 - RPM 1 / 72.
» Cours sur l'imparfait de l'indicatif
» cours technique femme et milonga art plus tango
» Cours de Broderie d'Art à Marly le Roi (78)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Faiseurs d'Histoire :: DOUANE :: Contexte et Scénario-
Sauter vers: