Les Faiseurs d'Histoire

Plongez dans l'Archive! Ce grand recueil contenant l'Histoire de ceux qui ont forgé notre monde au travers des mythes qui nous entourent.
 
AccueilCalendrierGaleriePublicationsFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [L'ECOLE DES SORCIERS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Antares
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 25
Localisation : Partout

MessageSujet: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Dim 27 Aoû - 16:02

[CHAPITRE 1]
ça commence toujours avec un voyage en train!

Londres, 1er Septembre 1991.

On lui avait bien dit que la gare serait un endroit bourré de monde, et pas forcément de gens sympathiques, mais elle ne s’attendait pas à une telle déambulation de personnes au costume impeccablement tiré, chignons soignés et visage austère… La main du contrôleur se posa sur son épaule, après qu’il ait fait descendre sa valise et son sac du bus à impériale mauve. Le boutonneux qu’il était lui adressa un sourire niais en la regardant de haut en bas.

«J’me posais la question, mam’zelle… Ton papa ou ta maman ne pouvait pas venir t’accompagner? Demanda-t-il.
-Non. Ils travaillent tout les deux aujourd’hui. Mais c’est pas grave! C’est encore plus marrant! Répondit la petite fille.
-Eeh… Bon… Bah il ne me reste plus qu’à te souhaiter bon courage pour ta première rentrée, mam’zelle…?
-Hawk! Mana Hawk!»

Stan Rocade observa cette petite Mana. Elle était entrée à bord du Magicobus depuis l’impasse Stellaire, un quartier fort huppé aux nombreuses villas assez espacées pour offrir une intimité idéale aux habitants, seule, avec cette énorme valise qui caractérisait les élèves d’une école en Ecosse, et cette frimousse qui avait fait jaser la tête réduite qui pendait au rétroviseur. C’est vrai qu’elle avait une belle bouille. Un teint clair mais pas blafard, une longue tignasse rousse qui lui tombait un peu sur le visage et touchait le bas des fesses, de grands yeux à l’iris doré, même si l’oeil gauche semblait un peu plus foncé, le nez aquilin… Et un sourire… Elle n’avait pas arrêté de sourire de tout le trajet. Même maintenant, elle rayonnait.
Un petit rayon de soleil dans la morosité de Londres, il n’y avait pas photo. Mana tira un papier de sa poche et regarda Stan d’un air un peu plus anxieux.

«Dites, vous savez où je peux trouver la Voie 9 3/4? Se risqua-t-elle.
-Peut pas dire, mam’zelle, suis jamais allé là, moi. À plus! Aller Ernie! En route pour l’Allée des Embrumes!»

Mana soupira, fourrant ce papier dans son pantalon pour aller poser sa valise sur un chariot et entrer dans la gare. Beaucoup de gens bousculaient, peu lui prêtaient attention, certains lui râlaient dessus parce qu’elle ne regardait pas bien où elle devait aller… Mais comment pouvait-elle se concentrer sur les gens autours d’elle si elle devait trouver cette maudite Voie 9 3/4?!

«Pour le coup, p’pa, tu aurais pût me le dire…» Maugréa-t-elle en continuant à avancer.

Deux, quatre, six, dix… Aucune trace de cette voie, et le temps qui filait. Si elle n’était pas arrivée sur place avant onze heures, elle ne pourrait avoir ce train qui la mènerait à l’école et serait forcée de rentrer chez elle. Un frisson malsain lui passa dans la nuque. Non, non. Pas question. Elle rentrerait à l’école!
Peut-être que ce quai était de l’autre côté, à bien y penser. Aussi se mit-elle en route en accélérant un peu le pas, jusqu’à être poussée par un jeune homme à la corpulence monstrueuse, provoquant la perte de contrôle de son chariot, et une embardée où elle bouscula à son tour quelqu’un, fort heureusement, sans lui infliger le poids du chariot dans les jambes!

Horrifiée, Mana se tourna bien vite pour faire face à cette personne envers qui elle se répandit en excuses.
«Je suis désolée! Pardon! J’aurais dû faire attention! Vous n’avez rien?»

Elle releva le regard, brillant d’angoisse et de gentillesse mêlée alors qu’elle se mordait la lèvre d’inquiétude. Oh, faites qu’elle n’ait pas blessé cette personne, ce serait pas bon pour son moral de commencer l’année sur une telle bourde!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historymaker.forumactif.com
Sha'ley
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/08/2017
Localisation : Métropole de Crow

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Dim 27 Aoû - 16:57

Cela faisait déjà quelques jours que l'homme était au château pour fignoler ses cours et passer commande de tous les ingrédients dont il avait besoin durant le premier trimestre de l'année.

Et comme d'habitude, c'est à chaque fois qu'il plongeait son nez aquilin dans ces papiers et qu'il notait tout ce qu'il lui manquait en regardant ces ingrédients que le Directeur apparut à ses côtés sans qu'il ne l'ai entendu toquer et encore moins arriver.

"- Severus, mon vieil ami, j'aurais besoin d'un service urgent de votre part !"

Il eut alors un hoquet de surprise assez discret avant de lever le dit nez de ses papiers en remettant une longue mèche noire derrière son oreille et le fusillant du regard. Un regard noir, ça on pouvait le dire. Autant par la couleur que par l'énervement de se faire encore une fois interrompre par le vieil homme à la longue barbe blanche qui lui faisait face avec.. Oh non ! Pas cette saleté de sourire bien trop malicieux.. Il allait encore en prendre cher, la dernière fois qu'il le lui avait adressé.. Bah non en fait, à CHAQUE FOUTUE FOIS ça finissait mal pour lui.

"- Directeur Dumbledore, voyons, pour ne pas changer"

Il fut alors coupé par l'énorme sourire de l'homme en face de lui qui le fit frissonner, il voulu alors reprendre mais le Directeur lui fit signe de garder le silence.

"- Je n'ai personne d'autre que vous, Severus et je ne peux pas confier cela à notre cher Hagrid."

Severus eut alors des palpitations d'horreur, tout mais pas ça ! Tout mais ne pas ..

"- Aller à King Cross et voyager avec les élèves pour s'assurer que tout allait bien pour le voyage"

Si.. Il l'avait dit, il gémit alors piteusement mais silencieusement, gardant sa panique uniquement pour lui. Il ne montrait jamais rien après tout et il ne ferait surement pas ce plaisir au Directeur. Personne d'autre.. mais lui ne voulait pas sauf.. bah qu'il n'avait foutrement pas le choix par Merlin !
Il se leva alors en portant un regard presque haineux sur le Directeur avant de baisser les bras, sachant que de toutes manières il serrait dans ce train de gré ou de force.

Il attacha donc la liste de fournitures heureusement pour lui finie à la patte d'un hibou qu'il avait été cherché à la volière un peu plus tôt pour passer commande avant de disparaitre, énervé et dans un tourbillon de cape par la porte. Pas le choix.

Le temps d'arriver devant les grilles du château, de transplaner devant la gare à l’abri des regards, il ne lui restait qu'une grosse dizaines de minutes pour ne pas le rater.Satané Directeur de malheur .. Il y avait bien trop de monde pour lui, trop de bruit et surtout.. tout le monde rentrait dans sa bulle de confort en lui rentrant dedans.

"- Stupides Moldus de malheur, que Merlin me sauve."

Et ce fut juste à ce moment là qu'une petite chose lui rentra dedans, il allait lui gueuler dessus de regarder où elle allait avant de voir sa tignasse rousse et son chariot qui s'éloignait doucement d'elle. Et il fut frappé par son air perdu.Elle lui fit penser à Lily, son amie d'enfance t il se calma de suite.

"- 9 3/4 ?"

Il n'était pas doué pour parler déjà, mais là les souvenirs de sa propre rentrée avec son amie lui enrouait la gorge et il n'aurait su en dire plus. Et de toute manière, que dire de plus si c'était en effet ça qu'elle cherchait. Il se recula alors, remis ses robes noires et austères en place d'un frottement du dos de la main avant de lui faire un minuscule signe de le suivre.
Menant ou non, au final il ne s'était même pas retourné pour savoir si elle l'avait suivit, la petite jusqu'entre la voie 9 et 10, marquant juste un temps d'arrêt pour vérifier qu'on ne l'observait pas avant de .. s'enfoncer dans le piller de soutient.
Réapparaissant de l'autre côté et reniflant avec dédain en regardant les gosses monter dans le train avec beaucoup trop d'entrain. Il se décala alors pour vérifier si elle suivait finalement ou non tout en observant les autres élèves qui disaient au revoir à leurs parents avant de monter dans le train.

"- Pourquoi moi.."

Il se jura alors de se trouver une cabine non occupée et de s'y cacher tout le voyage pour ne pas devoir avoir affaire à ces monstres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antares
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 25
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Dim 27 Aoû - 17:28

«Voie 9 3/4?»

Mana releva la mèche de cheveux qui lui barrait le visage pour regarder celui de la personne qu’elle avait bousculé et qui avait deviné son problème. Grand, mince, teint pâle, nez ayant au moins été cassé deux fois vu sa forme, cheveux noirs, yeux noirs, vêtu de noir. Un autre frisson se faufila dans la nuque de la rouquine qui pensa malencontreusement à une autre personne portant du noir. Elle s’ébroua pour chasser cette pensée de son esprit et continua d’observer son interlocuteur. Dieu qu’il avait le regard triste, derrière sa mine austère.

«Oui, monsieur. Je ne sais pas où c’est...» Avoua l’adolescente.

N’était-il pas en train de partir sans elle, là? Gonflant les joues dans une moue un peu boudeuse, elle se décida à le suivre en trottinant derrière lui. C’est qu’il faisait de grandes foulées, celui-là!
Enfin, elle n’avait pas à se plaindre, au moins elle ne perdrait pas!
Mais… Est-ce qu’il venait vraiment de passer au travers du mur situé entre la voie 9 et la voie 10?!

«C’est une blague…?!» pensa-t-elle.

Elle inspira, expira, et remarqua alors quelqu’un. Un garçon aussi petit qu’elle, vêtu de fripes trop grandes pour lui et aux airs paumé qu’elle ne l’était peu avant. Il lui disait vaguement quelque chose, qui plus est!
Mana lui fit un signe de la main, montrant le mur où était passé l’homme en noir peu de temps avant. Et, tenant fermement le guidon du chariot entre ses petites mains, elle avança à grands pas pour traverser à son tour ce passage. Oh, elle s’était attendue à percuter les briques, se faire mal et se rendre ridicule, comme si elle ne l’était pas déjà avec sa tignasse infernale… Mais elle eu l’impression de passer dans un couloir, où, en ouvrant les yeux, un autre monde se tenait devant elle.

Adieu la grisaille de Londres, la morosité des habitants et la grossièreté des passants. L’écriteau au-dessus d’elle dévoilait qu’elle était bien arrivée sur la Voie 9 3/4, là où les gens souriaient, riaient, où les parents embrassaient leur enfant avant qu’ils ne partent pour dix mois d’étude à l’école. Un brin de tristesse s’empara de la petite rousse… Elle n’y aurait pas droit, à tout ça. Ce n’est pas comme si elle n’y était pas habituée, mais quand même.
Passant devant l’homme qu’elle avait bousculé, Mana se dirigea vers la locomotive écarlate pour qu’un Steward puisse poser ses bagages dans la soute. Il releva alors sa solitude, presque convaincu qu’elle avait perdu ses parents en chemin.

«Non, monsieur… Je suis venue ici toute seule.
-C’est dommage. C’est ta première année, là-bas? Relança le Steward.
-Oui! Fit Mana avec fierté.
-Tu sais déjà dans quelle maison tu veux être?
-Euh… non… Je suppose que ce sera Serpentard comme maman ou Serdaigle comme papa… Bafouilla la rouquine.
-Allons, monte! Le train va bientôt démarrer! Gloussa-t-il.

Mana hocha simplement la tête avant de se tourner vers son guide d’infortune. Elle trottina jusqu’à lui et tira très légèrement sur sa manche pour attirer son attention. Là, elle inspira, et lui offrit un sourire radieux, un regard pétillant de malice de ses iris aux deux teintes et serra très gentiment ses doigts sur son bras dans un semblant d’étreinte.

-Merci, monsieur! Encore désolée pour la bousculade! Passez un bon trajet, monsieur!»

D’un bon, elle grimpa dans le train, se faufilant parmi les élèves pour se trouver une place. Il y avait bien un compartiment, mais le jeune perdu aux yeux verts s’y tenait. Aussi frappa-t-elle avant d’entrer et passa la tête dans l’entrebâillement de la porte.

«Bonjour! Pardon mais… Je peux m’installer? Ça commence à devenir serré, dans les autres!»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historymaker.forumactif.com
Sha'ley
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/08/2017
Localisation : Métropole de Crow

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Lun 28 Aoû - 1:06

Severus attendait, patiemment mais en même temps, curieux du temps que la petite prenait pour passer le mur depuis qu'il lui avait montré le passage. Elle n'était quand même pas écroulée en pleurs de l'autre côté ? Il n'était vraiment pas doué pour ça et c'était ça hantise là tout de suite. Devoir faire patienter le train et tenir la barrière magique ouverte le temps qu'il aille là chercher.

Mais finalement, il vit son chariot passer au moment où il allait bouger. Il soupira donc de soulagement dans sa tête en la voyant avancer directement vers une des personnes qui aidaient à l'embarquement. Cependant il fut alors surpris par la facilité avec laquelle ils avaient engagé une conversation, il eut un léger rictus en les entendant vaguement, si elle finissait à Serpentard, ça promettait d'être amusant dans sa maison, parce que oui, il en était le directeur et était fier de ses élèves.

et c'est ainsi plongé dans ses pensées en surveillant les élèves d'un oeil distrait qu'il se fit surprendre grandement par la fillette. Était-elle réellement entrain de le remercier et de s'excuser de sa rencontre violente avec son ventre ? .. Assurément, mais il n'en prit conscience que trop tard, elle s'éloignait déjà et il lui fit alors juste qu'un tout petit geste de la main pour lui souhaiter bonne continuation. ien qu'en soi.. il ne comprenait même pas de pourquoi il venait de le faire, heureusement pour sa réputation qu'il faisait tellement peur aux autres élèves que personne ne le regardait.

Seul le couple Malfoy, Lucius et Narcissa, passa peu après devant lui pour s'en aller en le saluant, leur fils dans le train, ils n'avaient plus rien à faire là. Il gronda alors après les retardataires et les stewards pour que tout le monde se dépêche, il n'avait aucune envie plus que nécessaire, et le nécessaire pour lui c’était la ponctualité, et donc 11heures pile poil, sans aucunes seconde de retard. Plus vite il rejoignait le château, plus vite il pourrait se calmer un peu dans la tranquilité des couloirs non bondés en permanence et de ces cachots, ces potions et la solitude de son laboratoire lui manquait au vu des cris qui l'entourait pour le moment. La seule "consolation" qu'il eut et n'admettrait jamais par Serpentard était de voir passer le portrait craché de James devant lui. Par Merlin ! Non ! Jamais il n'avait pu penser à du soulagement !

"- Saleté de gosses bruyant"

Voyant qu'il ne restait finalement plus que les adultes sur le quai, se fut à son tour de finalement rentrer dans le train en râlant, tout en faisant un geste de la baguette pour siffler le départ du train avant de lancer un Tempus et de grogner de mécontentement, vingts secondes de retard sur le planning.

__
Pendant ce temps
__

"- Et voilà mon garçon. La voie 9 est ici, la voie 10 juste à côté. J'imagine que la tienne doit se trouver quelque part entre les deux, mais j'ai bien peur qu'elle ne soit pas encore construite."

Harry avait été complètement largué dès son arrivée à la gare de King Cross, il avait suivit son oncle jusque là sans trop savoir quoi faire d'autre que de le suivre jusque sur le quai des voies 9 et 10. Celui-ci se moqua de lui une dernière fois avant de disparaître.

"- Bon voyage !"

"- Je dois être en plein rêve, oncle Vernon doit m'avoir encore frappé la tête trop fort"

Marmonna t il avant de se décider rapidement au vu de l'heure à bouger, décidant que si c'était un rêve, autant le continuer et voir, le finir. Il se dirigea donc entre les voie 9 et 10 et se planta là comme un piquet. Ok.. Alors ça, dans un rêve, c'était pas trop possible, si ?, qu'il se trouve bloqué sans pouvoir trouver la voie 9 3/4.. Il se dirigea alors vers un chef de gare pour lui demander son chemin, sauf que celui ci ne connaissait aucunement un endroit appelé Poudlard, surtout que Hary ne savait pas du tout où situer son école se qui le paniqua encore plus avant de s'étouffer à moitié en voyant un homme tout en noir disparaître dans un mur de soutien.

"- Désolé Monsieur, je viens de retrouver ma famille.."

Et il s'éclipsa donc sans demander son reste mais en aillant le coeur aux bords des lèvres en pensant à ce mensonge.. Il n'avait pas de famille. Enfin.. si, mais.. pas une vraie qui l'aimait. Les bleus dans son dos pouvait en témoigner après tout même si il n'en dirait rien et le cacherait.
Une fois qu'il vit l'agent disparaitre il s'arrêta alors et fixa le mur avec angoisse et en étant complètement perdu.. que devait il faire pour pouvoir passer ?! C'est alors qu'il vit une fille qui devait être de son âge lui faire de grands signes avant de foncer et de disparaître à son tour après avoir fermé les yeux.

"- Magique !"

S'exclama t il alors avant de rougir furieusement pendant qu'on le dévisageait avant de se positionner à son tour et de foncer tout simplement les yeux fermés avant de les réouvrir brusquement et de s'exclamer face à l'endroit où il se trouvait, c'était incroyable en soi. Magie.. magique, c'était vraiment le mot.

"- Puis-je prendre vos baguages jeune homme ? Vous avez l'air perdu.. Montez et mettez vous juste à l'aise et n'oubliez pas de vous mettre en uniforme seulement. Un excellent voyage dans le Poudlard Express surtout !"

L'homme semblait remarquer la panique du jeune homme et tenta de le calmer à sa façon et prenant le dessus sur la conversation où Harry ne répondait que par des hochements de tête simple, trop gêné, heureux et perdu à la fois. Et le seul mot qu'il su lui prononcer fut au moins un merci sincère avant de s'engouffrer dans le train, heureux de trouver rapidement un wagon vide car les familles se saluaient encore en très grande majorité dehors.

"- ça serait bien si ce n'était pas qu'un rêve.."

Déclara t il alors en regardant par la fenêtre en remarquant tout une famille de rouquins. Il les envia alors directement et une pointe de jalousie s'empara de son coeur en les voyant si proche aant qu'on ne tapote alors à sa porte. C'était la rouquine de tantôt, mais.. pas une de cette famille on dirait.

"- Ohw .. euh .. bien sur ! Pas de soucis, viens. On ne peut pas dire que je manque de place.."

Il s'installa alors mieux, de manière à lui laisser la place en face de lui avant de lui tendre doucement la main.

"- Je m'appelle Harry, merci pour le coup de main tantôt. Je n'aurais jamais trouvé au sinon la voie !"

Et c'était vrai, enfin, plutôt vu qu'l avait vu l'homme passer avant, il avait surtout eu peur de foncer tête baissée et de faire juste une collision avec le mur parce que l'autre type serait passer à côté.

"- Je t'avoue.. que tout est nouveau pour moi, je me sens complètement perdu"


Dernière édition par Sha'ley le Lun 28 Aoû - 23:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antares
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 25
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Lun 28 Aoû - 1:38

Mana soupira de soulagement en se glissant dans la cabine. Elle adressa un sourire bienheureux au binoclard, posa le plus gros de ses sacs à dos sur le support, et le plus petit à côté d’elle, ouvrant le dit sac pour le laisser ainsi. Elle ajusta ses cheveux et lui serra la main avec ce sourire perpétuel.

«Moi c’est Mana! Lança-t-elle. On s’est déjà croisé. Tu sortais de chez Olivander’s avec un géant!»

Harry. Bien sûr qu’elle savait que c’était Harry Potter, le légendaire garçon qui avait survécu à l’attaque du plus terrible mage noir qu’ait porté l’Angleterre. Elle s’en doutait, à voir cette fine cicatrice sous ses cheveux en pagaille. Mais elle était plus attirée par ses yeux verts d’émeraude que la célébrité de cette marque qu’il portait.
Et comme la célébrité, elle n’en avait rien à faire, elle ne releva même pas ce détail en se contentant de l’écouter.

«A avoir vécu avec des Moldus, tu m’étonnes que tu sois perdu! Ça n’a pas dû être facile… Mais il paraît que la maison où l’on sera à Poudlard sera comme une nouvelle famille, alors tu te sentiras peut-être mieux là-bas que chez eux, non?

Elle pencha la tête sur le côté, et tira de son petit sac un sachet de confiseries faites maison. Fondant chocolat, moelleux citrouille, crackers noisette, bonbons colorés. Un déluge de friandises qu’elle posa sur la tablette entre eux, l’invitant du regard à piocher dedans. Pendant ce temps, elle regardait par la fenêtre, le paysage défilait à toute allure mais c’était si agréable qu’elle ne s’en plaignait pas.
Est-ce que son père s’était endormi pendant le trajet, ou il avait, comme elle, prit le temps d’observer?
Ses pensées furent couper par un pépiement venant de l’une des poches de son sac. Le museau d’un rongeur en émergea et se faufila sur l’épaule de la rouquine qui gloussa en regardant l’animal avant de sursauter à voir la porte s’ouvrir sur un autre rouquin… à l’air nettement moins frais. L’air benêt,  les habits aussi trop grands, le regard vague et perdu.
Allons, Mana, pas d’idées sur la première rencontre, ça ne se fait pas!

«Excusez-moi… J’peux m’asseoir? Y’a plus de place nulle-part! Demanda le roux.

Indifférente, Mana haussa les épaules en se décalant au préalable. Harry était arrivé ici en premier, ce serait à lui de dire si oui ou non il voulait de la compagnie. Elle le regarda alors, la tête de nouveau penchée dans cette expression d’interrogation. Le rongeur se redressa sur ses pattes arrières, museau au vent, et Mana eu un rire amusé.

-Ah… Les snacks arrivent!» Lança-t-elle pleine d’entrain.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historymaker.forumactif.com
Sha'ley
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/08/2017
Localisation : Métropole de Crow

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Lun 28 Aoû - 22:00

"- En effet, j'ai failli de rentrer dedans tellement j'étais subjugué par tout. Heureusement que Hagrid m'a arrêté avant. Mais dommage que je n'ai pas pu visiter plus que les boutiques demandées et qu'il n'ai rien accepté comme autre frais que ceux demandé.. Il y avait tant de chose intéressante !"

Harry lui répondit volontiers avec la même douceur qui le mettait à l'aise directement, chose pour laquelle il lui avait tendu la main aussi facilement. Car malgré ces airs un peu bêta il avait vite compris qu'il était connu et reconnu de tous.. c'était à la fois plaisant pour son coeur de petit garçon ayant vécu dans l'ombre toute sa vie, mais en même temps, depuis qu'il était dans le monde des sorciers, il s'était vite rendu compte qu'il attirait trop de monde et surtout des personnes pour profiter de sa renommée qu'il ne comprenait pas..
Il était alors surpris qu'elle ne dise rien et en même temps consoler sur le fait que tous n'était pas ainsi après tout.

"- ça tu peux le dire que je me sens perdu, j'ai l'impression que je pourrais me réveiller n'importe quand et avoir tout rêvé. Bien que un mois entre l'apparition de Hagrid devant.. mon oncle et les courses, et aujourd'hui lui qui m'amène ici, .. ça fait un très long rêve. Mais un rêve ne semble plus vraisemblable que la réalité."

Des bonbons.. Son ventre grogna à cette vision paradisiaque mais il n'osa pas y toucher. Ce n'était pas les siens et il n'allait surement pas la supplier même si ça faisait déjà maintenant plusieurs semaines que sa tante lui laissait manger une unique tartine de beurre par jour pour ne pas qu'il meure malgré tout et ainsi ne pas attirer l'attention sur "sa parfaite petit maison", il était encore content qu'ils aient arrêté leur mauvais traitements durant ce mois et qu'ils lui aient foutu la paix. Il déglutit alors en voyant sur accord visuel pour qu'il se sert et il la remercia d'un signe de tête alors qu'il s'empêchait de sauter sur le tout et de dévorer l'ensemble comme l'aurait fait Dudley.. Il grignotait alors doucement une friandise orange au gout de citrouille au moment où un autre rouquin ouvrit la porte de la cabine sans même taper pour s'annoncer.
Il regarda alors Mana mal à l'aise avant de lui faire un geste pour qu'il s'assoit, mais en lui faisant gentiment comprendre qu'il ne devait pas non plus le coller en laissant sa cage avec sa chouette entre eux deux.

"- Si il n'y a plus de place ailleurs, il n'y a pas trop de choix n'est-ce pas."

Le rouquin ne put que hocher la tête stupidement avant d'écarquiller les yeux devant les friandises avant de sursauter devant la phrase de la rousse et surtout du toctoc sur la porte, le forçant à s'asseoir pour la laisser rentrer sous l'oeil attentif de Harry qui fit une drôle de tête en voyant le chariot devant la porte.

"- Vous désirez quelque chose les enfants ?"

Ron marmonna un truc sur des sandwichs immangeable qu'il possédait pendant que Harry se le va pour s'approcher et faire une réserve de tout ce qui ne se trouvait pas sur la table avant de payer et de disposer le tout au mieux en plus dessus.

"- Sers-toi aussi, c'est pour te remercier !"

Déclara t il à Mana, sans même se douter que le premier à chopper une gourmandise fut Ron en déclarant

"-Rah mince ! Encore Dumbledore ! C'est Agrippa qu'il me manque moi !"

Harry se tut pour ne pas faire scandale mais fut.. horrifié qu'il se serve ainsi. Il respira donc pour ne pas être cinglant mais il tenta malgré tout de le faire comprendre au roux, qu'il n'aimait pas vraiment son comportement.

"- Avant de te servir, tu aurais pu au moins te présenter.. Et pitié, finit d'abord ce que tu as en bouche."

Il avait déclaré la dernière partie alors que le rouquin avait ouvert sa bouche en grand et plein de chocolat pour lui répondre, cependant il ne s'en formalisa pas et lui fit tout de même part.

"- Rwon Weasley et twoi ?"

Il avala alors et gratifia les deux autres d'un sourire victorieux les dents pleines de chocolat.. Infect pour Harry qui ne put que grimacer de dégoût.

"- Harry..... Potter."

ça ne le ravit pas de l'avouer entièrement, mais il connaissait son minimum de politesse et si l'autre se présentait entièrement, il devait en faire de même. Et il vit bien aux yeux du garçon que lui n'en ferait pas abstraction...

__
Pendant ce temps :
__

Snape était le nez complètement plongé dans son bouquin, notant juste de temps en temps mentalement certains endroit où il devrait apposer ses notes, ne sortant dans le couloir que pour faire peur à des futurs premières qui faisaient chambard devant sa porte. Autant leur faire peur tout de suite et se faire respecter par la suite qu'ennuyé durant ses cours.

"- Sales gosses.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antares
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 25
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Lun 28 Aoû - 23:03

«Si tu veux, l’année prochaine on ira faire nos achats ensemble! On se rejoindra quelque part et on ira passer une journée sur le Chemin de Traverse, tu pourras voir plein de nouvelles choses!»

Elle avait lâché ça avec une spontanéité à toute épreuve. Bonne humeur qui se coupa un peu au comportement de Ron Weasley et ses manières peu flatteuses.
Il était bouche bée à entendre le nom d’Harry, ses yeux semblaient prêts à bondir hors de leurs orbites tant il était surpris et admiratif. Ou juste surpris et ne sachant pas comment réagir d’autre que de scruter le visage du binoclard.

«Alors c’est vrai que tu as… une cicatrice? Osa-t-il.
-Nom d’une luciole! Et si on parlait de quelque chose de plus joyeux?! Coupa Mana, Tu es un Weasley, c’est ça? Le fils d’Arthur Weasley, qui travaille au Ministère?
-ch’est chat. Comment tu chais cha? Reprit le roux en mangeant.
-Mon père aussi y travaille. Adam Hawk.
-Tu es la fille du Faucon?! De l’Auror?!» S’étrangla Ron.

Mana eu un maigre rictus, de ceux qui soulèvent à peine la commissure de la lèvre comme si un plus grand sourire ferait mal. En attirant l’attention sur elle, elle épargnait un malaise à Harry qui avait l’air de ne pas savoir où se mettre. Elle hocha simplement la tête avant de préciser à ce dernier qu’un Auror était une force militaire chez les Sorciers, spécialisés dans les enquêtes, la chasse aux mages noirs et tout ce que les simples employés ne pouvaient pas faire.
Au moins, il avait la paix, et à s’être quasi étouffé, Ron faisait attention à sa vitesse de dégustation.
Ils parlaient un peu de tout et de rien, grignotant allègrement ce qu’ils avaient sous la main (Mana prenant grand soin de garder ses provisions pour elle et empêcher Ron de s’en emparer), et elle s’amusait à faire la traduction entre les termes Moldus et les termes Sorciers. Son père lui avait appris beaucoup de choses sur la culture Moldue, selon lui, même s’ils ne sont pas comme nous, ils méritent qu’on s’y intéressent car certains sont des gens formidables.

Kiwi l’octodon s’amusait à taquiner Croûtard, le rat miteux de Ron, puis se faufila sur les épaules d’Harry, lui fit une léchouille sur la joue, et s’en alla dans le sachet de friandises que Mana avait préparé pour profiter des graines laissées à son attention.

Et alors que l’ambiance était presque au beau fixe dans le compartiment, la porte de ce dernier s’ouvrit sur un trio pour le moins particulier et déclencha une première incartade…
Pourquoi? Parce que sur les trois garçons entrés en force, l’un d’eux attrapa le sachet où se trouvait Kiwi qui pépiait de terreur. Mana voulu la récupérer, bloquée par le deuxième pour laisser aux autres le temps de partir, et se mit en chasse après avoir retiré son gilet pour se libérer de la prise.
Kiwi. SON Kiwi. SON animal. Le seul cadeau jamais reçu de sa vie entière…

Du côté du professeur Rogue, la porte s’ouvrit avec délicatesse, laissant apparaître un jeune Steward aux cheveux bruns noués sur la nuque, portant des lunettes de soleil opaques et posant sur la tablette du café et des gaufres au sucre.

«Mieux vaut passer le trajet dans de bonnes conditions, n’est-ce pas, professeur? Dit-il d’une voix amusée. Allons, allons… Encore une dispute? Ils sont remontés, cette année!
-Tes parents t’ont appris à te coiffer avant d’être poli, blondie?! Siffla la voix d’une jeune fille. Rends-moi mon animal. Maintenant.
-Sinon quoi?Grinça l’un des molosses.
-Sinon j’te jure que tu devras profiter du banquet avec une paille… Marmonna la fille.
-Tu ne peux pas utiliser la magie en dehors de l’école, tu le sais, ça?
-J’te montre…?! Rends-la moi… MAINTENANT!»

Le Steward pinça les lèvres dans une expression de mécontentement. Il voyait une jeune rouquine à bout de souffle faire face à trois garçons, un blond aux cheveux plaqués et deux molosses aux airs imbéciles. Le blond tenait un animal dans le poing, un petit animal terrifié qui piaillait pour retourner près de son propriétaire. Il voyait la rouquine s’avancer et tirer de son pantalon sa baguette qu’elle tenait de la main gauche et d’une façon particulière…

«Yare, Yare… Quelle plaie… Désolé pour le bruit, professeur.» Murmura-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historymaker.forumactif.com
Sha'ley
Modérateur
Modérateur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 03/08/2017
Localisation : Métropole de Crow

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Mar 29 Aoû - 0:21

Harry avait été plus que ravi de l'intervention de son amie.. c'était son amie non ? pour l'aider à passer outre, la gratifiant alors d'un énorme sourire. S'investissant dans la discussion avec plaisir vu qu'il en avait soit la traduction ou la définition complète par la jeune sorcière qu'il jugea intelligente sans qu'elle veuille vraiment le montrer et ça lui donnait envie d'en apprendre plus lui aussi.

Il s'amusait aussi à regarder Kiwi avant d'entendre le craquement de la porte et des ricanements tandis qu'une voix grinçante qu'il reconnu s'éleva dans la cabine. Le blond avec qui il avait fait ces robes il y a un mois.

"- Alors, c'est vrai ? On dit partout que Harry Potter se trouve dans ce compartiment. C'est toi ?"

Cependant Harry n'eut même pas le temps de répondre qu'une Mana en colère se précipita sur eux en les injuriant et en les menaçant pour qu'on lui rende son octodon, si il avait bien compris la race de l'animal. Il l'aimait bien, il s'était même amusé à lui donner quelques graines avant qu'il s'impatiente et enfonce son museau dans son sachet. Enfin, du moi avant que l'un des deux gros ne vole le paquet et son habitant pendant que l'autre se faisait mordre par Croûtard avant de bloquer le chemin à la rousse laissant un temps au blond et à l'autre de prendre de l'avance.

Il voulu se lever alors aussi mais Ron lui attrapa la robe en secouant la tête furieusement avant d'attraper une poignée de bonbons à Harry et de les avaler.

"- Laisse tomber, elle saura se débrouiller. C'est une folle furieuse si tu veux mon avis. Mais le blond c'est Malfoy fils, fais attention à lui mec. Il sera à Serpentard à coup sur comme toute sa famille avant lui. Jamais faire confiance aux serpents."

Harry n'était pas trop d'accord, mais le temps que le roux le relâche, il avait complètement perdu de vue son amie.. Il se laissa tomber alors à la place de Mana en soupirant avant de ranger les bonbons sous le regard désemparé de Ron. Mais il ne voulait pas tout manger tout de suite, il avait une petite réserve après tout et comptait bien en profiter, ainsi que sauver ceux de la rousse de ce roux goulafre.

___
Plus loin et juste après
___

Si Snape avait été dérangé ou surpris par l'intrusion il n'en montra rien au jeune homme qui lui faisait face avec un sourire charmeur et charmant.

"- Je vous le confirme, mais ce n'est visiblement pas de l'avis de tout le monde dans ce train voyez vous. Cela est autant regrettable qu'ennuyant."

Le dit professeur se leva alors en s'étirant bruyamment avant de se rendre dans le couloir et de faire face aux élèves, la rouquine seule pouvait le voir contrairement à son neveu et ses deux gorilles.

"- Voyez vous donc ça.. Miss, je vous prierais de baisser cette baguette, il serait regrettable de rentrer chez vous avant même la répartition."

Dit-il d'une voix basse, grave et trainante, sachant parfaitement quel effet il avait sur les élèves. Du moins peut-être pas tous.

"Quand à vous, Grabbe et Goyle.. vous êtes ridicule à courir. Et Draco, cher neveu... Rend cet animal apeuré à son légitime propriétaire sinon je pourrais dire "votre père en entendra parler". Maintenant filez, et chacun de son côté. Que je ne vous reprenne pas à vous bagarrer ou autre, sinon je vous promet une magnifique retenue dans mes cachots ce soir même au lieu de profiter de vos dortoirs. Oust, du vent par Merlin !"

Il les fixait d'un regard noir, mécontent qu'on l'ai coupé pour la énième fois dans sa lecture avant de se détourner pour rejoindre sa cabine et pouvoir profiter de sa collation aussi inattendue que bien venue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antares
Grand Manitou
Grand Manitou
avatar

Messages : 34
Date d'inscription : 03/08/2017
Age : 25
Localisation : Partout

MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   Mar 29 Aoû - 20:57

Ron n’en démordait pas. Les Serpentards étaient les pires sorciers existants, tous mauvais, tous pourris, et on en passera d’autres. Lui qui venait d’une famille où tout le monde avait été à Gryffondor, c’était presque naturel qu’il soit plongé jusqu’aux oreilles dans la rivalité ancestrale entre ces deux maisons.
Il en vint à parler de Croutard, qu’il avait hérité de son frère après qu’il ait reçu un hibou en récompense de son titre de préfet… En fait, tout chez lui était récupéré de ses six frères. Pas de quoi être fier mais au moins il était paré pour sa rentrée, ce qui n’était pas négligeable. Pourquoi parler du rat miteux? Parce que l’un de ses frères lui avait apprit un sortilège pour le rendre tout jaune. Aussi s’y essaya-t-il pour impressionner Harry, si l’autre rouquine avait réussi à l’amadouer et en faire un ami sans se prendre la tête, il y arriverait aussi, non?
Mais alors qu’il leva sa baguette, la porte s’ouvrit sur une demoiselle cherchant le crapaud d’un dénommé Neville. Elle avait un teint clair, yeux noisettes, cheveux brunstirant plus d’une crinière ébouriffée et de grandes dents… ça, couplé à la robe d’école qu’elle portait déjà et d’un ton autoritaire utilisé pour leur adresser la parole. Surtout à Ron, en remarquant qu’il était prêt à faire de la magie.

«Tu étais en train de faire de la magie? On va voir si ça va marcher. Lâcha-t-elle en prenant la place de Mana. Tiens, quelqu’un est parti sans ses affaires?
-Soleil, jonquille et canari, que ce gros gras rat gris, en jaune soit colorié de la tête jusqu’aux pieds.

Le sort eut autant d’effet qu’un pétard mouillé. Croutard ne bougea pas une moustache alors qu’il se gavait de Dragées Surprises de Bertie-Crochu, et ce fut un petit ‘HA’ cinglant qui échappa à la brune.

-C’est ça que tu appelles jeter un sort? Pas très brillant comme résultat. Moi, j’ai essayé de jeter des sorts pour m’entraîner età chaque fois, ça a marché. Personne n’est Sorcier dans ma famille, j’ai eu la surprise de ma vie en recevant ma lettre, mais j’étais tellement contente! On m’a dit que c’était la meilleure école de sorcellerie. J’ai déjà appris par coeur tous les livres qui sont au programme, j’espère que ça sera suffisant pour débuter. Ah, au fait, je m’appelle Hermione Granger, et vous?

Avait-elle seulement reprit son souffle en lâcha sa tirade? Impossible de le savoir. Elle se releva un peu après, visiblement dégoûtée par un Ron mâchonnant des dragées en répondant la bouche pleine, et en pleine admiration à rencontrer Harry Potter, à qui elle confia qu’on parlait de lui dans tel et tel livre. Enfin, elle leur laissa comme dernière parole le conseil de s’habiller car l’arrivée à l’école n’allait plus trop tarder. Une dizaine de minutes avec cette fille, et Ron se demandait qui était la folle furieuse, entre elle et Mana.

Mana, qui, il fallait le dire ne décolérait pas. Gardant sa baguette en main, elle leva ses yeux vairons vers le professeur sombre en fronçant un peu les sourcils. Le Steward restait en arrière, curieux.

-Je ne baisserai ma baguette que lorsqu’il aura rendu ce qui est à moi, monsieur. Lâcha-t-elle.

Chose qui se produisit assez rapidement, car la menace de cet homme eut un effet rapide sur le blondin qui rendit l’animal à sa propriétaire. Il s’en alla, non sans la pousser un peu au passage, toujours flanqué de ses gorilles de compétition. Le Steward soupira et regarda la demoiselle se recroqueviller contre l’un des pans de cabine en apaisant son animal de quelques paroles douces. Il souriait alors, tira de sa poche un paquet de crackers qu’il tendit au rongeur pour qu’il se remette de ses émotions avec une douceur.

-Cet animal te suivra partout, sans l’ombre d’un doute. Déclara-t-il d’une voix chaleureuse.
-C’est mon trésor...Murmura Mana.
-Trésor ou pas, il faut que tu files te changer, petite. On arrive dans moins d’une heure!»

Le jeune homme s’en alla dans un doux fredonnement dans une langue que Mana ne reconnaissait pas vraiment (Japonais) et la rouquine resta encore un peu sur place, le temps de totalement se calmer.
Si jamais ce professeur lui venait une fois de plus en aide, elle se jura de lui apporter des brownies. Ça, oui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://historymaker.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [L'ECOLE DES SORCIERS]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[L'ECOLE DES SORCIERS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» HARRY POTTER (Tome 01) HARRY POTTER À L'ÉCOLE DES SORCIERS de J.K. Rowling
» [Rowling, J.K.] Harry Potter - Tome 1: Harry Potter à l'école des sorciers
» Tamama et l'école des apprentis sorciers
» Harry Potter à l'école des sorciers édition (je sais pas)
» Ecole de Catch

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Faiseurs d'Histoire :: HARRY POTTER :: Londres :: King's Cross-
Sauter vers: